Avez-vous le pied marin?

By Daphné Laurier-Montpetit | 30 May 2013|
2693 - I - Photo credit
2692 - I - Photo credit Daphné Laurier Montpetit Andrée-Anne est Première Officière sur le bateau, après avoir complété le programme en navigation de l'IMQ. Andrée-Anne est Première Officière sur le bateau, après avoir complété le programme en navigation de l'IMQ.
2691 - I - Photo credit Daphné Laurier Montpetit Jaques, skipper confirmé, voyage entre le Sedna et son propre voilier, amarré à Québec. Jaques, skipper confirmé, voyage entre le Sedna et son propre voilier, amarré à Québec.
2690 - I - Photo credit Daphné Laurier Montpetit Jérôme, Maître de pont sur le Sedna, a navigué partout dans le monde, à voile comme à moteur. Jérôme, Maître de pont sur le Sedna, a navigué partout dans le monde, à voile comme à moteur.
2689 - I - Photo credit Daphné Laurier Montpetit Romain, tout nouveau marin, commence son aprentissage de matelot à bord du Sedna. Romain, tout nouveau marin, commence son aprentissage de matelot à bord du Sedna.
2688 - I - Photo credit Daphné Laurier Montpetit Lode, Officier Mécanicien, a fait ses études en Belgique, avant de s'installer à Rmouski. Lode, Officier Mécanicien, a fait ses études en Belgique, avant de s'installer à Rmouski.

La vie de vieux loup de mer n’est pas chose du passé. À bord du Sedna IV, j’ai eu la chance de rencontrer de vraies gens de la mer. J’ai découvert, en discutant avec eux, qu’il existe une multitude de façons de passer sa vie sur l’eau. Vous avez le pied marin et vous cherchez une façon de prendre de large? Voici quelques options qui s’offrent à vous.

Si vous souhaitez naviguer, que vous êtes habile de vos mains et n’avez pas peur de vous mouiller, vous pouvez vous embarquer comme matelot. La plupart des navires exigent de leurs employés l’obtention d’une Formation aux Urgences Maritimes (FUM). Ces cours, offerts par l’Institut Maritime du Québec (IMQ), vous prépareront aux plus petites urgences comme aux plus grandes. Vous apprendrez même à contrôler un incendie, lors de simulations plus vraies que nature! Il existe plusieurs types de FUM, et leur durée varie de quelques heures à quelques semaines. Vous pouvez jumeler ce parcours de matelot avec votre propre champ d’expertise. Par exemple, les chefs peuvent rallier FUM et cuisine pour travailler comme cuisinier sur un navire.

La FUM vous permettra aussi d’embarquer comme marin sur un bateau de pêche. Pour aller plus loin dans le métier de pêcheur, il existe aussi un cours de Pêche Professionnelle à l’École des Pêcheries et d’Aquaculture du Québec.

Si vous aimez calculer des distances, planifier des parcours et veiller à la sécurité d’un navire, la navigation est pour vous! Pour gravir les échelons qui vous mèneront au poste de Capitaine au Long Cours, vous devez cumuler connaissances théoriques et expérience en mer. Vous commencerez par être officier de quart, ce qui signifie être responsable d’un quart de navigation. Avec les années d’expérience, vous passerez divers examens oraux et écrits afin de monter en grade. Une formation de quatre ans en navigation est offerte à l’IMQ, mais n’est pas nécessaire pour passer les tests.

Vous êtes plutôt passionnés de mécanique? Tout comme pour la navigation, il existe différents grades que vous pouvez gravir à force d’étude et de temps en mer. L’IMQ offre le seul programme d’étude en Génie Mécanique de Marine au Québec.

La Garde Côtière canadienne est aussi une option pour les marins en quête d’aventures. Une fois sélectionné, on vous enseignera les connaissances nécessaires, selon les différents postes. Il faut savoir aussi que la Garde Côtière assure l’aide à la navigation et les missions de recherche et sauvetage.

Finalement, si vous rêvez de vous laisser porter par le vent sur une mer azurée, c’est peut-être la vie de skipper, ou celle d’un capitaine de voilier de plaisance qui vous attend! Des cours de voile en dériveur ou en croisière sont offerts par diverses écoles de voile. Les mordus pourront poursuivre la formation jusqu’à devenir Instructeur de voile. D’autres skippers confirmés choisiront plutôt d’obtenir le brevet de « yacht master » qui leur permettra de transporter professionnellement des passagers.

Évidemment, il n’est pas nécessaire de changer de carrière pour profiter du plaisir d’être en mer. Partout où il y a de l’eau, vous trouverez des « charters » prêts à vous emmener en balade. Vous pouvez même choisir des croisières d’initiation où on vous enseignera les rudiments du métier! Pour ma part, après avoir navigué sur le Sedna IV, je risque bien d’être victime du « mal de terre », si je ne trouve pas vite un moyen de retourner sur l’eau! Comme disait Renaud, « c’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme »… ou, dans ce cas-ci, la femme!

« previous next »
Comments0
Thank You. Please note that your comments will be moderated.
Add a comment