Albatros de Laysan
ALBATROS DE LAYSAN ET SON PETIT
ALBATROS DE LAYSAN MAP
photo1de3
Albatros de Laysan

Nom commun : Albatros de Laysan
Nom scientifique : Phoebastria immutabilis__
Taille : 81 cm de longueur, envergure des ailes de 2 m
Poids : 3 kg (6,5 lb) chez les mâles et 2,5 kg (5,5 lb) chez les femelles
Population : 1,2 million
Distribution : vit partout dans le Pacifique Nord, mais niche principalement dans les îles hawaïennes où l’on trouve, en tout, 16 sites de nidification.
Enjeu : pollution par le plomb et le plastique, espèces invasives
Statut Liste rouge UICN : quasi menacée

Description :
L’albatros de Laysan est un oiseau marin qui niche dans l’archipel d’Hawaï. Sa tête et son poitrail sont blancs tandis que ses ailes et sa queue sont brun foncé, rappelant ainsi les couleurs du goéland.

Il se nourrit en saisissant la nourriture qui flotte à la surface de l’eau, ainsi qu’en plongeant pour pêcher calmars, poissons et crustacés.

Après avoir atteint la maturité sexuelle, aux alentours de 8 ou 9 ans, l’albatros de Laysan quitte la mer pour aller s’établir sur terre. Là, après une parade élaborée, le mâle trouvera une partenaire avec laquelle il restera jusqu’à la fin de sa vie, soit vers 40 ans.

Au fil de leur longue vie, les couples d’albatros de Laysan partagent leur existence entre les aires d’alimentation et les aires de reproduction. Typiquement, à la fin de la saison des amours (juillet), ils migrent vers les îles du nord du Japon, les Aléoutiennes et les côtes de l’Alaska, passant l’essentiel de leur temps en mer, à se nourrir. Puis, au début de la saison de reproduction, soit à la fin octobre, ils retournent sur terre pour établir leur nid et ne donner naissance qu’à un seul oisillon.

Leur nid est établi dans un espace ouvert entouré de végétation. La femelle pond un seul œuf par an, que les parents couvent à tour de rôle durant neuf semaines. Une fois l’oisillon sorti de l’œuf, les parents alternent pour aller chercher de la nourriture en mer, s’absentant parfois durant plusieurs jours. Au retour, l’huile et la nourriture partiellement digérée de l’estomac seront régurgitées pour nourrir le petit.

99,9 % des albatros de Laysan se reproduisent dans l’archipel d’Hawaï, bien que d’autres petites colonies existent au large du Mexique et du Japon.

Menaces :
Les albatros de Laysan ont été confrontés à de nombreux dangers depuis une centaine d’années. Au carrefour des 19^e^ et 20^e^ siècles, ils furent l’objet d’une chasse intensive (surchasse) pour leurs plumes et leur duvet. Les populations des atolls de Wake et de Johnston furent décimées. En 1909, les îles hawaïennes du Nord-Ouest furent déclarées un sanctuaire des oiseaux marins, en partie pour protéger les albatros.

Ces derniers n’en sont toutefois pas au bout de leurs peines : les lignes et filets de pêche constituent toujours une menace, car les albatros s’empêtrent et s’étouffent régulièrement dans ces installations et, dans certaines colonies, les chats errants et les fourmis invasives à grosse tête (Pheidole megacephala) accentuent les pressions sur les oisillons.

Sur l’atoll de Midway, l’intoxication par le plomb (saturnisme animal) contenu dans les écailles de peinture de 95 bâtiments militaires abandonnés causerait la mort d’environ 10 000 oisillons chaque année, soit 5 % des poussins éclos. Ces sites devraient être nettoyés en profondeur pour éviter pareilles tragédies.

Enfin, une autre menace importante dont l’intensité s’amplifie avec le temps est la pollution par les déchets de plastique, qu’ils prennent pour de la nourriture. Des milliers d’oisillons s’emplissent ainsi l’estomac de morceaux de plastique (boutons, résidus de jouets, bâtons lumineux, morceaux de gants de vaisselle, briquets, tees de golf, styromousse, lignes de pêche, etc.) qu’ils ne peuvent digérer. Ce plastique alourdit l’oiseau, lui obstrue le gosier, ralentit sa croissance, coupe son appétit et, éventuellement, cause la famine et la mort.

Le saviez-vous?
Les albatros de Laysan détiennent le record de longévité des espèces d’oiseaux sauvages documentées. De plus, Wisdom, une femelle âgée d’au moins 60 ans, a pondu, en 2011, un œuf dont est né un oisillon.

RÉFÉRENCES: Liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et Encyclopedia of Life.

Le Sedna aujourd'hui
Suivre la mission
Devenez MARIN VIRTUEL pour communiquer par courriel avec l’équipage, assister en direct à des diffusions depuis le bateau, télécharger de magnifiques fonds d’écran, et bien plus encore.
ENSEIGNANTS, inscrivez-vous dès maintenant et soyez les premiers informés des dernières nouvelles de la mission et des mises à jour de la section Éducation. Votre inscription vous donnera accès aussi à des projets pédagogiques qui vous permettront de parler en direct avec l’équipage du SEDNA IV.