Canard de Laysan
CANARD DE LAYSAN
CANARD LAYSAN MAP
photo1de3
Canard de Laysan

Nom commun : canard de Laysan
Nom scientifique : Anas laysanensis
Taille : 41 cm
Poids : 435 g (1 lb)
Population : autour de 1000 individus
Distribution : atolls de Laysan et de Midway, dans l’archipel des îles hawaïennes du Nord-Ouest
Enjeu : population réduite et fluctuante dans un habitat extrêmement restreint, espèces envahissantes
Statut Liste rouge UICN : en danger critique d’extinction

Description :
Le canard de Laysan doit son nom à l’île Laysan, un petit atoll de 4,11 km^2^ situé au nord-ouest des îles principales d’Hawaï. C’est le canard le plus rare sur terre. Son plumage tacheté est brun rougeâtre foncé, ses pattes sont orange et ses yeux sont ourlés de blanc. Ses ailes sont iridescentes par endroits. Mâles et femelles peuvent être distingués par la coloration de leur bec : vert jaunâtre taché de noir pour le mâle, orange terne pour la femelle.

Les ailes du canard de Laysan sont robustes, lui permettant des décollages rapides, mais pas de vols prolongés. Il passe le plus clair de son temps à barboter, comme le font les canards, et à se nourrir sur le sol. Les mouches saumâtres qui prolifèrent sur les plages et près du lac central de Laysan sont sa principale source de nourriture, mais il se nourrit également de crevettes, de larves d’insectes, de papillons de nuit, de graines et de certaines algues. Lorsqu’il part à la chasse aux mouches, il dresse le cou, déploie les ailes et fonce dans l’essaim, le bec ouvert, afin de saisir le plus grand nombre possible d’insectes.

La saison de reproduction s’étend de l’automne au printemps et elle aboutit par la ponte de 4 œufs, en moyenne. De jour, ces canards se cachent à l’ombre de la végétation terrestre et, à la tombée de la nuit, ils se dirigent vers le lac Laysan, un plan d’eau trois fois plus salé que l’océan Pacifique. Toutefois, lorsqu’ils sont accompagnés des canetons, ils favorisent les zones près du lac où suintent des sources d’eau douce, car les petits tolèrent assez peu l’hypersalinité du lac.

Menaces :
À en croire l’analyse de l’ADN des ossements fossilisés découverts sur les autres îles, l’espèce était courante dans l’archipel d’Hawaï il y a quelques centaines d’années. Ce n’est plus le cas aujourd’hui : au début des années 1990, il ne restait qu’une centaine d’adultes sur Laysan et nulle part ailleurs. Sécheresses, typhons, maladies, surprédation et espèces envahissantes ont contribué à affaiblir sévèrement l’espèce dans son ensemble.

Sur Laysan, les jours sombres ont commencé en 1894, lorsqu’un entrepreneur allemand, Max Schlemmer, déménagea sur l’île avec sa jeune femme. Il introduisit plusieurs animaux dans ce milieu insulaire fragile et vulnérable : des lièvres, des lapins et des cochons d’Inde. Les lapins devinrent rapidement envahissants et causèrent la perte de bien des espèces, dont 3 espèces d’oiseaux, au moins 3 espèces d’insectes et plus d’une vingtaine d’espèces de plantes! Après plusieurs tentatives, les lapins furent finalement exterminés en 1923. Depuis, les canards de Laysan vivent à la lisière de l’extinction.

En 2004-2005, pour donner une chance à l’espèce, les autorités américaines ont décidé de transférer 42 individus adultes sur les deux petites îles de l’atoll de Midway, à 620 km au nord-ouest de Laysan. Après avoir été foudroyés par le botulisme aviaire en 2008, les canards de Laysan présents sur Midway semblent se remettre de ce noir épisode et la population est maintenant estimée à 350 individus. Sur Laysan, elle est d’environ 600 adultes. La tendance démographique est donc à la hausse, surtout sur Midway. Des efforts de conservation soutenus devront continuer à être mis en œuvre pour assurer un meilleur avenir à ce rare canard.

Le saviez-vous?
S’il y a plus de 1000 canards de Laysan aujourd’hui sur Laysan et les deux îles de Midway, il n’y en avait plus que 7 adultes et 5 canetons en 1912 ! La population actuelle descend donc de ces quelques rares survivants.

RÉFÉRENCES: Liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et Encyclopedia of Life.

Le Sedna aujourd'hui
Suivre la mission
Devenez MARIN VIRTUEL pour communiquer par courriel avec l’équipage, assister en direct à des diffusions depuis le bateau, télécharger de magnifiques fonds d’écran, et bien plus encore.
ENSEIGNANTS, inscrivez-vous dès maintenant et soyez les premiers informés des dernières nouvelles de la mission et des mises à jour de la section Éducation. Votre inscription vous donnera accès aussi à des projets pédagogiques qui vous permettront de parler en direct avec l’équipage du SEDNA IV.