Fou à pieds rouges
Fou à pieds rouges au-dessus de son nid
photo1de3
Fou à pieds rouges

Nom commun : fou à pieds rouges
Nom scientifique : Sula sula
Taille : 70 cm en moyenne, envergure des ailes de 1 m environ
Poids : 900 à 1003 g (environ 2 lb)
Population : abondante
Distribution : îles tropicales de par le monde, importante population aux îles Galapagos
Enjeu : destruction des habitats, surpêche, prélèvement abusif des œufs, espèces envahissantes
Statut Liste Rouge UICN : préoccupation mineure

Description :
Le fou à pieds rouges est la plus petite des 10 espèces de fous, ces oiseaux de mer de taille moyenne dont les becs sont coniques et les ailes, longues, étroites et pointues.
Très bon au vol, le fou à pieds rouges est quelque peu pataud sur terre. En contrepartie, il possède de nombreux traits qui font de lui un redoutable pêcheur en mer. Son bec effilé et dentelé lui permet de mieux saisir et engloutir ses proies. Ses narines sont fermées, lui permettant de plonger sans s’étouffer. Il a par ailleurs développé des narines secondaires munies de petits «  clapets »  qui se ferment lorsqu’il plonge (jusqu’à 25 m de profondeur). Ses longues ailes pointues sont situées assez loin vers l’arrière du corps, l’aidant à voler lorsque les vents sont forts et agités. Lorsqu’il plonge, il rabat ses ailes près du corps, se transformant en une véritable torpille aérodynamique (filant dans l’air) et hydrodynamique (glissant dans l’eau). Ses pieds rouges, comme l’indique son nom, sont situés en retrait du corps, pour l’aider à mieux nager. Ces mêmes pieds sont vascularisés, c’est-à-dire qu’ils sont traversés par de nombreuses veines saillantes qui transmettent la chaleur à leur progéniture au besoin. Il a en outre développé de petites extensions aux bronches, une adaptation qui l’aide lors de ses plongées sous-marines. Ses grands yeux lui permettent de pêcher la nuit et sa grande acuité, de localiser les bancs de poissons. Lorsqu’un fou trouve une région de pêche prometteuse, plusieurs fous suivent et plongent à sa suite. S’ensuivent des scènes spectaculaires, marquées par les plongeons vifs et agiles des fous à pieds rouges et par la déroute des poissons assaillis. Les fous ingèrent leurs proies avant de remonter à la surface, empêchant ainsi les voleurs éventuels de sévir. Ses espèces de prédilection sont les poissons volants et les calmars, mais il s’accommode aussi bien de tous les poissons.

Les fous à pieds rouges se reproduisent à tous les 15 mois en moyenne. Après que mâle et femelle se soient courtisés par des parades, des cris et des salutations élaborées (d’autant plus élaborées lorsque les colonies sont populeuses), la femelle pond un œuf dans un nid habituellement construit sur les branches d’un arbre. Les parents couveront l’œuf à tour de rôle, avec leurs pattes vascularisées, durant environ 45 jours. À sa naissance, l’oisillon est nu et dépourvu de duvet. Il est constamment réchauffé par les pattes de ses parents durant le premier mois suivant son éclosion. L’oisillon pourra voler après 90 jours (140 jours lorsque la nourriture est peu abondante) et il deviendra mature après 2 ou 3 ans.
Les plumes du fou à pieds rouges sont renouvelées d’une à deux fois par année, pour ne pas entraver son vol. Ce renouvellement est continuel, exception faite de la période de reproduction. Ils peuvent vivre jusqu’à 40 ans.

Menaces :
Bien que l’espèce ne soit pas menacée à l’échelle mondiale, les populations de fous à pieds rouges ont lentement décliné au cours du 20^e^ siècle. Les principales menaces qui pèsent sur cette espèce sont la déforestation (puisqu’elle niche dans les arbres) et les pêcheries (puisque les demandes en poissons pour alimenter l’humanité entrent directement en compétition avec les espèces qui se nourrissent à cette même source). Dans certaines régions du monde, l’on prélève leurs œufs et cette exploitation est rapidement devenue une surexploitation. Cette espèce bénéficie du statut d’espèce protégée dans certains pays, notamment aux États-Unis.

Le saviez-vous?
Lorsqu’ils plongent vers leur proie, la vitesse des fous à pieds rouges peut atteindre 96 km/heure. S’ils n’adoptaient pas un profil parfaitement fuselé à cette vitesse, ils pourraient facilement se rompre les os!

RÉFÉRENCES: Liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et Encyclopedia of Life.

Le Sedna aujourd'hui
Suivre la mission
Devenez MARIN VIRTUEL pour communiquer par courriel avec l’équipage, assister en direct à des diffusions depuis le bateau, télécharger de magnifiques fonds d’écran, et bien plus encore.
ENSEIGNANTS, inscrivez-vous dès maintenant et soyez les premiers informés des dernières nouvelles de la mission et des mises à jour de la section Éducation. Votre inscription vous donnera accès aussi à des projets pédagogiques qui vous permettront de parler en direct avec l’équipage du SEDNA IV.