Paresseux Nain
Paresseux nain
PARESSEUX NAIN MAP
photo1de3
Paresseux Nain

Nom commun : paresseux nain
Nom scientifique : Bradypus pygmaeus
Taille : 50 cm de longueur en moyenne
Poids : 2,9 kg (6,3 lb)
Population : estimée à 300 individus ou moins
Distribution : Isla Escudo de Veraguas (3,4 km^2^), à 17 km au large de Panama
Enjeu : extrême vulnérabilité aux perturbations de son habitat très réduit et cohabitation incertaine avec les humains nouvellement établis
Statut Liste Rouge UICN : en danger critique d’extinction

Description
Décrit pour la première fois en 2001 par les biologistes, le paresseux nain est le plus petit de tous les paresseux et l’une des quatre espèces connues de paresseux à trois griffes (tridactyles).

C’est une espèce endémique de l’île Escudo de Varaguas, au large du Panama. Cela signifie qu’il n’existe nulle part ailleurs que sur cette petite île. Les paresseux nains pèsent en moyenne 40 % de moins que les autres paresseux apparentés. Leur existence constitue un bel exemple de nanisme insulaire, c’est-à-dire une situation où l’occupation prolongée d’une espèce sur une petite île finit par produire une espèce distincte et plus petite. Cela s’explique par le fait que les individus plus petits, dans un contexte où les ressources sont limitées, auront plus de facilité à survivre que les individus plus grands. Les plus petits laissant à la longue une progéniture plus importante.

Vivant exclusivement dans les mangroves de palétuvier rouge qui bordent l’île, soit un habitat d’environ 1,4 km^2^, le paresseux nain se nourrit des feuilles assez peu nutritives de cet arbuste. Cela expliquerait son métabolisme lent, sa relative petitesse et son faible taux de reproduction. L’espèce demeure encore mystérieuse et semble être la proie d’aucun prédateur connu. La lenteur de leur mouvement et les algues qui poussent sur leur fourrure font office de camouflage.

Menaces
Le paresseux nain étant endémique à une petite île peu distante du continent, il est excessivement exposé aux perturbations de son habitat. Depuis peu, plus d’une centaine de pêcheurs du peuple Ngöbe-Buglé accompagnés de leurs familles se sont installés sur l’île, laquelle fait partie de leur territoire ancestral. Les mangroves sont petit à petit coupées pour la cuisson de la nourriture, réduisant l’habitat déjà fort limité des paresseux nains. La fragmentation de l’habitat est donc un enjeu crucial pour leur avenir. Toutefois, même si l’île est officiellement un refuge faunique au sein de la réserve indigène de Comarca, la protection de l’île est inadéquate et demande à être renforcée.

Le saviez-vous?
Les paresseux nains d’Escudo de Veraguas ont été isolés sur leur île durant 8900 ans, malgré les 17 km qui les séparent du continent américain!

RÉFÉRENCES: Liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et Encyclopedia of Life.

Le Sedna aujourd'hui
Suivre la mission
Devenez MARIN VIRTUEL pour communiquer par courriel avec l’équipage, assister en direct à des diffusions depuis le bateau, télécharger de magnifiques fonds d’écran, et bien plus encore.
ENSEIGNANTS, inscrivez-vous dès maintenant et soyez les premiers informés des dernières nouvelles de la mission et des mises à jour de la section Éducation. Votre inscription vous donnera accès aussi à des projets pédagogiques qui vous permettront de parler en direct avec l’équipage du SEDNA IV.