Charte des temps géologiques
photo1de2
Charte des temps géologiques

L’histoire de la Terre est marquée par de longues périodes de stabilité, entrecoupées par des événements abruptes (à l’échelle géologique) et souvent catastrophiques (pour les écosystèmes en place). Cette histoire est relatée par les fossiles, par les roches et par les indicateurs qui nous renseignent sur les conditions climatiques des temps reculés. La charte des temps géologiques traduit bien cette histoire et elle est divisée en chapitres.

L’histoire de la Terre est marquée par de longues périodes de stabilité, entrecoupées par des événements abruptes (à l’échelle géologique) et souvent catastrophiques (pour les écosystèmes en place). Cette histoire est relatée par les fossiles, par les roches et par les indicateurs qui nous renseignent sur les conditions climatiques des temps reculés. La charte des temps géologiques traduit bien cette histoire et elle est divisée en chapitres.

Les éons sont la plus grandes sub-divisions. Il y en a quatre : l’Hadéen (la petite-enfance de la Terre ), l’Archéen (l’apparition de la vie), le Protérozoïque (la lente évolution des organismes unicellulaires) et le Phanérozoïque (l’âge des organismes multicellulaires). Depuis 541 millions d’années (Ma pour faire court), nous sommes dans le Phanérozoïque (qui signifie “vie apparente”).

Les sub-divisions suivantes sont les ères. Le Phanérozoïque est divisée en trois ères : le Paléozoïque, le Mésozoïque et le Cénozoïque, soit la “vie ancienne”, la “vie intermédiaire” et la “vie récente”. Nous sommes dans l’ère du Cénozoïque depuis 66 millions d’années, soit depuis la célèbre extinction des grands reptiles (les dinosaures), parmi d’autres formes éteintes à l’époque.

Le Cénozoïque est à son tour divisé en périodes : le Paléogène, le Néogène et le Quaternaire. Commencé il y a près de 2,6 Ma, le Quaternaire se poursuit aujourd’hui encore. Cette période est caractérisée par une succession de cinq grandes glaciations qui, à leur maximum, ont recouvert d’une épaisse couche de glace une large part de l’Amérique du Nord, de l’Eurasie et de la Patagonie. Le niveau des mers étaient alors jusqu’à 120 mètres plus bas qu’il ne l’est à notre époque. L’évolution de l’espèce humaine et les grandes migrations préhistoriques en-dehors de l’Afrique ancestrale se sont déroulées durant cette époque.

Le Quaternaire est enfin divisé en deux époques : le Pléistocène et l’Holocène. La transition entre ces deux époques s’est produite à la fin de la dernière glaciation, il y a 11 700 ans. L’essor des civilisations s’est réalisé durant l’Holocène. Or, de plus en plus de chercheurs soutiennent que l’influence de l’humanité sur le système terrestre est telle qu’il faudrait ajouter une nouvelle époque au Quaternaire, voire une nouvelle période au Cénozoïque. Si cette idée vient à être acceptée, nous lui donnerions probablement le nom d’*Anthropocène*, c’est-à-dire l’époque ou la période des humains.

Le Sedna aujourd'hui
Suivre la mission
Devenez MARIN VIRTUEL pour communiquer par courriel avec l’équipage, assister en direct à des diffusions depuis le bateau, télécharger de magnifiques fonds d’écran, et bien plus encore.
ENSEIGNANTS, inscrivez-vous dès maintenant et soyez les premiers informés des dernières nouvelles de la mission et des mises à jour de la section Éducation. Votre inscription vous donnera accès aussi à des projets pédagogiques qui vous permettront de parler en direct avec l’équipage du SEDNA IV.