Vert-dire nos foyers... la suite

Résumé du projet :

Comme les élèves de notre école et leur famille proviennent presque tous d’autres pays que le Canada, le rapport à l’eau est très différent. En effet, comme dans leur pays d’origine il est peu recommandé de consommer l’eau du robinet étant donné sa piètre qualité, les familles d’ici boivent presque exclusivement de l’eau embouteillée. Ainsi, à l’école, beaucoup d’enfants apportent une bouteille de plastique par jour. Les élèves se sont demandés quel était l’impact environnemental de cette habitude de consommation et se sont rendus compte de deux choses. Premièrement, seulement 6% des bouteilles d’eau déposées dans les bacs de récupération domestiques sont réellement recyclées à l’échelle du Québec tandis que les bacs de récupération situés dans les classes sont entièrement destinés au papier et à ses dérivés. Deuxièmement, à Montréal, la plupart des bouteilles non-recyclées sont envoyées par paquebots, la plupart du temps en Inde, où elles sont enfouies, jetées à l’eau, brûlées ou bien empilées de façon à former des montagnes de plastique. La mise à l’eau de celles-ci entraînent la formation du gyres océaniques (îles de plastique géantes) tuant plusieurs oiseaux et mammifères marins.

Bref, nous avons comme objectif cette année de faire une grande campagne de sensibilisation auprès de tous les élèves de l’école ainsi qu’au sein du personnel de l’école. Notre objectif étant de réduire du tiers la consommation d’eau embouteillée d’ici juin 2013

Description du projet

Nous avons comme objectif cette année de faire une grande campagne de sensibilisation auprès de tous les élèves de l’école ainsi qu’au sein du personnel de l’école. Notre objectif étant de réduire du tiers la consommation d’eau embouteillée d’ici juin 2013

Le volet – financement et sensibilisation à la surconsommation par la création et la vente de cadeaux de Noël.

Octobre 2012.

Avec le soutien des enseignantes pour l’organisation des idées et la réalisation d’affiches, les élèves invitent la communauté école à apporter des matériaux recyclables qui serviront à la création d’objets destinés à être vendus à l’école tout en la sensibilisant aux enjeux de la surconsommation. Un tour des classes est effectué par les élèves une fois par semaine; la première fois, afin d’informer les élèves et enseignant(e)s du projet puis, les fois suivantes, afin de recueillir les matériaux.
Les enseignantes présentent les prototypes de bijoux, porte-monnaie et bols qu’elles ont réalisés puis donnent les instructions de base nécessaires à la confection de billes de papier (bijoux et bols) et des porte-monnaie. Les idées sont ensuite ‘’bonifiées’’ par les élèves en cours de travail (personnalisation des pique-fleurs et bijoux en particulier).
Chaque élève fabrique en classe, à raison de deux périodes par semaine minimum (incluant certaines récréations ou périodes de dîner) différents objets avec les matériaux recyclés. Une artisane est présente pour les soutenir dans cette tâche (technique de collage et de consolidation des objets).

Mi-décembre 2012

Vente des objets réalisés par les élèves durant trois jours consécutifs, soit, durant les récréations, le dîner ainsi qu’après l’école, lorsque les parents viennent chercher leurs enfants. Les élèves portent certaines de leurs créations pour l’occasion, ils présentent les techniques de fabrication des objets qui ont été utilisées, ils réalisent les ventes et font les calculs journaliers de la petite caisse. 


2e volet du projet : Préparation d’une exposition scientifique pour souligner la journée de la Terre (mi-avril 2013). 


Novembre et décembre 2012

Suite à des recherches, les élèves créent des affiches et des diaporamas électroniques sur les enjeux de l’eau embouteillée en insistant sur la qualité de l’eau du robinet et sa disponibilité (classe 6A). Pendant ce temps, dans la classe 5C, les élèves effectuent une recherche et rédigent des dépliants informatifs portant sur les régions chaudes pour la biodiversité et les espèces menacées (classe 5C).

Janvier et février 2013

Les élèves de la classe 6A visitent les autres enfants de l’école, les informent sur les enjeux de l’eau embouteillée puis invitent les élèves à s’engager par écrit à poser un geste pour l’environnement.

Mars 2013

Les élèves de la classe 5C font le tour des classes afin de permettre à chaque élève d’insérer son engagement environnemental dans une bouteille d’eau en plastique récupérée à l’école.


Mars et avril 2013

Création de sculptures géantes par les classes 5C et 6A avec les bouteilles d’eau qui contiennent les engagements des élèves. Choix par les élèves des formes à donner aux sculptures. Préparation et fabrication des kiosques pour l’exposition scientifique et rédaction de mots d’invitation pour les parents de l’école.

Avril 2013
Les élèves animent l’exposition et invitent les parents à s’engager eux aussi à poser un geste bénéfique pour la planète en rédigeant leur propre contrat.

Personnes ou organismes impliqués dans le projet (élèves, personnel, bénévoles, ressources externes) :
Radio-Canada: L’équipe de Radio-Canada a fait le pont entre les membres de l’équipage du Sedna IV et notre classe. C’est eux qui se sont assurés que la communication en direct aurait lieu à un moment où le bateau recevrait un bon signal, selon sa position géographique, pour une communication.
Sedna IV et Marika D’eschambeault: Marika, une biologiste à bord du Sedna IV a accepté de répondre à nos questions concernant l’impact de l’eau embouteillée dans les océans à ce jour. Elle nous a aussi guidé et encouragé pour la poursuite de notre projet. Ces conseils furent judicieux.
Maison de la Culture Côte-des-Neiges: Nous sommes actuellement en train de travailler en collaboration avec Luce Botella afin d’exposer nos structures géantes faites à partir de bouteilles de plastique à la Maison de la Culture Côte-des-Neiges après notre exposition scientifique et le dévoilement des sculptures à l’école.
Tous les élèves, leurs parents et le personnel: Pour nous avoir apporté certaines matières réutilisables de leur foyer, pour avoir acheter nos objets écologiques pendant le temps des fêtes et pour se mobiliser en changeant petit à petit leurs habitudes de consommation.
Journal local Les Actualités: Jusqu’à maintenant, l’équipe de ce journal de quartier s’est montrée intéressée à couvrir le dévoilement de nos structures géantes afin de sensibiliser les citoyens du quartier.

Bilan du projet

Finalement, dans le quartier de l’école Iona, il semble avoir une distance entre le monde scolaire et la communauté. Les parents s’impliquent peu dans la vie de l’école soit par gêne ou par manque de temps. Cependant, ce projet a permis un rapprochement entre les deux. Les parents ont été informés du projet et nous leur avons donné la chance de s’impliquer de différentes façons à toutes les phases. Ainsi, plusieurs ont saisi cette opportunité en nous apportant certains matériaux que nous avons réutilisés en fabriquant de nouveaux objets, en venant à l’école acheter ces objets, en changeant ou du moins en modifiant leurs habitudes de consommation ou leur rapport face à l’eau du robinet, en assistant à l’expo-science de nos élèves le 22 avril prochain, etc.
De surcroît, comme notre objectif est de sensibiliser le plus de gens possible afin de provoquer un impact considérable pour la planète, nous avons contacté la Maison de la Culture Côte-des-Neiges pour que nous exposions nos oeuvres en ces lieux. Ainsi, nous nous assurons de davantage de visibilité auprès des citoyens du quartier. De plus, le journal local Les Actualités s’est montré intéressé à couvrir l’événement et à faire un petit reportage afin d’expliquer la démarche des jeunes. Nous espérons ainsi ratisser encore plus large en ce qui a trait aux gens qui se sentiront touchés par le sujet et qui décideront de changer leurs habitudes de consommation

Commentaires0
Merci de votre participation. Veuillez prendre note que votre commentaire sera modéré avant publication.
Ajoutez votre commentaire