L’arbre, un ami pour la vie

768 - I - Crédit photo À Sorel-Tracy, les classes de 1re et 3e années d'Anne Grégoire et Francine Dupuis ont réalisé plusieurs projets pour l'environnement. À Sorel-Tracy, les classes de 1re et 3e années d'Anne Grégoire et Francine Dupuis ont réalisé plusieurs projets pour l'environnement.

Résumé du projet :

Les enfants recevront et planteront des arbres dans leur milieu, puis à partir d’un texte, ils sensibiliseront leurs proches à l’importance des arbres.

Description du projet

D’abord, au mois de septembre 2011, j’ai apporté une couleuvre rayée et des grenouilles en classe pour une durée d’une semaine. Les élèves ont lu des livres sur ces espèces afin de faire une recherche ( milieu de vie, mode de vie, chaîne alimentaire,…) Par ce biais, je voulais enlever la crainte des enfants et leur inculquer le respect du monde animal. Nous avons discuté des grenouilles léopards en voie de disparition en raison des milieux humides acidifiés par la pollution des usines et l’épandage de produits chimiques… Les animaux ont ensuite été remis dans leur milieu naturel, soit les Iles de Sorel.
Puis il y a eu un dossier concernant le cycle de l’eau, les bassins versants et l’importance de préserver cette ressource naturelle. Je leur ai montré comment c’était difficile pour des gens de L’Inde d’aller chercher de l’eau (à date, j’ai fait creuser 4 puits en Inde avec SOPAR et la contribution des élèves de toute l’école).
Ensuite, j’ai demandé aux enfants d’apporter les étiquettes des fruits et légumes afin de voir leur provenance. Sur une carte du monde, les jeunes apposaient ces étiquettes sur les pays désignés et nous pouvions ainsi constater les distances parcourues. Nous avons parlé de l’achat local.
Dernièrement, nous avons fait des lectures sur les gaz à effet de serre et nous avons visionné un vidéo en lien avec ce phénomène. Ce vidéo, intitulé “Les changements climatiques” provient de la Biosphère de Montréal et est animé par des moutons expliquant la nécessité des GES, mais aussi la problématique démontrant ce qui arrive présentement étant donné qu’il y en a trop. Puis, une journée, je me suis déguisée en Agent X et j’ai fait écouter l’enregistrement qui accompagne les documents et qui explique comment chacun des élèves peuvent devenir à leur tour de petits Agents X. On leur propose 3 phases: 1. Identifier les comportements qui contribuent à produire des GES 2. Nommer des actions que chaque individu peut faire pour réduire les GES. 3. Inciter les gens autour de nous à diminuer les GES. Suite à ces connaissances, mes élèves ont fabriqué différentes affiches sur les sujets traités(en équipe). L’enseignante de la classe de 1 ère année qui participe à ce même projet avec ses élèves a, tout comme nous, visualisé le vidéo, et, suite à des lectures proposées dans son matériel didactique, a fait faire des affiches sur les façons de préserver l’eau. Ensemble, nous avons montré le vidéo de Jean Lemire “1000 jours pour la planète” et celui de Fred Pellerin pour le Jour de la Terre. Nous avons discuté de ce qu’est la biodiversité et de l’importance de nos gestes au quotidien. Mercredi, déguisés en Agents X, nous avons remis des billets de courtoisie aux parents qui conduisent leur enfant à l’école. Ces billets informaient sur la marche au ralenti. Vendredi, nous avons nettoyé la cour de l’école et les alentours.
D’autres activités suivront comme: Sensibiliser les élèves à la“Boîte à lunch écologique”; il y aura les têtards que tous pourront observer la métamorphose;l’apprentissage de la chanson:“Ne tuons pas la beauté du monde”;et bien sûr notre aventure comme marins virtuels prêts à partir pour la mer avec vous.
Je lirai comme à tous les ans la lettre du” Grand Chef Seattle “ écrite en 1854. Hier, nous avons distribué les 40 arbres aux enfants. C’était beaucoup d’organisation car il fallait tous les transporter et planifier avec les parents la façon de les amener à leur maison.

Bilan du projet

Enfin, mission accomplie! Ce sont des arbres magnifiques! Botanix et PMJ ont été vraiment généreux. Les parents étaient stupéfaits et très heureux car ils ne s’attendaient pas à recevoir d’aussi beaux arbres. La plupart des jeunes ont trouvé un nom à leur arbre et ont signé une feuille comme quoi ils le parrainaient et qu’ils en prendraient soin. ( Nos textes travaillés en classe comme composition et énumérant les bienfaits des arbres seront remis aux parents). Ce matin(24 mai), plusieurs petits étaient fiers de nous dire qu’ils l’avaient déjà planté.

Commentaires0
Merci de votre participation. Veuillez prendre note que votre commentaire sera modéré avant publication.
Ajoutez votre commentaire