Résultats de recherche
La recherche pour Fleuve Saint-Laurent a retourné 175 résultats
  • Aventure

    Journaux de bord (38)

    Les larmes de Saint-Laurent

    Le Sedna IV navigue doucement sur une mer d’encre. Il s’agit de la première nuit sans brume depuis notre départ d’Halifax, et la voûte étoilée qui s’offre à nous a bien valu l’attente. La demi-lune brille d’une lumière dorée tel un bijou déposé sur un velours.

    Le cimetière du fleuve

    Le Sedna IV a belle parure au sein d’une vallée du Saint-Laurent qui brille de couleurs automnales. Les collines d’émeraudes, d’or et de feu révèlent les coquets villages riverains du fleuve. Le beau temps nous suit et l’air sent subtilement le sel et les feuilles sèches.

    Sous la surface du fleuve

    Nous quittons les mers polaires avec un brin de tristesse, les paysages splendides de l’Arctique gravés à jamais dans notre mémoire. Le voyage se fait rapidement, transporté sur les mêmes courants qui dirigent les icebergs vers le golfe du Saint-Laurent.

    Eau chaude, eau froide

    Je suis une plongeuse d’eau froide. C’est dans les eaux délicieusement glacées du fleuve Saint-Laurent que j’ai appris à plonger. Ici, à la chaleur tahitienne, je suis une étrangère en visite! Après quelques plongées en Polynésie Française, je réalise qu’il n’y a pas que les kilomètres qui séparent les eaux chaudes des eaux froides. Ce sont deux mondes très différents!

    Dépaysement québécois

    Avez-vous déjà vécu un dépaysement au Québec? Peut-être à Gaspé ou aux Îles-de-la-Madeleine ou peut-être même avez-vous eu la chance de visiter le Nunavik? Après avoir vu Anticosti, cette grande île du fleuve Saint-Laurent qui semble située au bout du monde, j’avais pensé avoir atteint le sommet de l’exotisme au sein de notre belle province.

    Blogue (8)

    Photographies de tournage: Saint-Laurent

    Une sélection de photographies prises alors que le Sedna IV parcourait le Saint-Laurent pour le tournage des épisodes de 1000 jours pour la planète.

    Photographies de tournage: Pêche

    Une sélection de photographies prises dans le cadre du tournage de l’épisode Le Saint-Laurent: une histoire de pêche?

    Le mystère de la baleine bleue

    Des vents forts du sud-est balaient le détroit de Cabot et ne proclament rien qui vaille la peine d’empoigner une mer de tempête. Ici, quand Éole s’exprime en rafales et concentre l’Atlantique entre Terre-Neuve et la Nouvelle-Écosse, indubitablement, la mer monte et les marins grondent.

    Montez à bord du Sedna IV !

    Nous recevons des tonnes de courriels de marins virtuels qui aimeraient participer à la mission, qui rêvent de monter à bord du Sedna IV pour nous aider, pour devenir des ambassadeurs de la mission.

    Anticosti – pas de fumée sans feu

    Aujourd’hui, le Québec a choisi de s’enfoncer, tête première,
    Dans les sables d’Anticosti…

    En vedette (4)

    Voix maritimes, une websérie à voir!

    Voix maritimes est un hommage au fleuve Saint-Laurent composé de vingt courts épisodes documentaires présentant des passionnés du fleuve, de Montréal à Anticosti.

    La grande marche pour le fleuve

    La classe de Sylvie Deraîche de l’école Alternative l’Atelier participe activement à la mission 1000 jours pour la planète. Ils ont même organisé une grande marche pour le fleuve. Notre équipe y était!

    Diffusion du dernier épisode de l'AN 3 de 1000 jours pours la planète!

    Ce lundi 3 avril, 20h, sera diffusé Le Saint-Laurent: une histoire de pêche. Ne manquez pas cette dernière occasion de clavarder avec le réalisateur Jean Lemire, qui répondra à vos questions dans la section communauté pendant la diffusion de l’émission!

    Du nouveau sur notre site web!
    Parcourez le Guide des baleines dès maintenant!

    Réalisé en collaboration avec Baleines en direct, ce Guide des baleines sera le compagnon parfait pour vos prochaines séances d’observations ou tout simplement pour en apprendre davantage sur les 13 espèces du Saint-Laurent.

    Vidéos (0)

    Aucun résultat pour ce type de contenu

    Photos

    Cliquez ici pour faire une recherche dans la galerie de photos.
  • Biodiversité

    Fiches espèces (1)

    Rorqual à bosse

    Nom commun : rorqual à bosse, baleine à bosse
    Nom scientifique : Megaptera novaeangliae
    Taille : 12 à 15 mètres
    Poids : 36 200 kg ou 80 000 lb
    Population : environ 60 000 individus
    Distribution : dans tous les océans libres de glace
    Enjeu : l’espèce se remet de la chasse intensive
    Statut Liste rouge UICN : préoccupation mineure

    Enjeux (1)

    Espèces menacées (4)

    Béluga

    Noms communs : Béluga, baleine blanche, dauphin blanc, canari des mers
    Nom scientifique : Delphinapterus leucas
    Taille : 4,3 m pour les mâles, 3,2 m pour les femelles
    Poids : 800 à 1500 kg (1,7 à 3,3 lb) pour les mâles, 540 à 740 kb (1,2 à 1,6 lb) pour les femelles
    Population : environ 150 000 individus
    Distribution : dans l’estuaire du fleuve Saint-Laurent, dans les mers arctiques et sub-arctiques
    Enjeux : pollution, surexploitation, perturbations de l’habitat par les activités industrielles, changements climatiques
    Statut Liste Rouge UICN : Quasi menacée
    Considéré Menacé au Québec.

    Rat à trompe à croupe dorée

    Noms communs : Rat à trompe à croupe dorée, musaraigne-éléphant à croupe dorée
    Nom scientifique : Rhynchocyon chrysopygus
    Taille : De 23 à 26 cm, avec une queue de 21 à 23 cm
    Poids : 540 g (1,2 lb)
    Population : Estimée entre 14 000 et 20 000 individus en 1996
    Distribution : Dans des parcelles forestières fragmentées du Sud-Est du Kenya
    Enjeux : Destruction de l’habitat, isolement des populations, prédation par les chiens
    Statut Liste rouge UICN : En danger

    Crocodile de l’Orénoque

    Nom commun : Crocodile de l’Orénoque
    Nom scientifique : Crocodylus intermedius
    Taille : 5 mètres (peut atteindre 7 mètres)
    Poids : 380 kg (840 lb) pour les mâles, 200 kg (440 lb) pour les femelles
    Population : Entre 250 et 1 500 individus à l’état sauvage
    Distribution : Dans le bassin du fleuve Orénoque, en Colombie et au Venezuela
    Enjeu : Fragmentation (isolement) extrême des populations, surexploitation – pour leur viande, leurs dents (pour les vertus médicinales qu’on leur attribue) et leurs œufs
    Statut Liste Rouge UICN : En danger critique d’extinction

    Ménopome

    Noms communs : ménopome
    Nom scientifique : Cryptobranchus alleganiensis
    Taille : 24 à 40 cm
    Poids : 358.1 g en moyenne
    Population : Inconnue (entre 10 000 et 100 000 individus)
    Distribution : Les basins versants de l’état de New York et Pennsylvanie, de grandes sections des basins versants du Missouri, Ohio, et Mississippi jusqu’à l’ouest de la Caroline du Nord
    Statut Liste Rouge UICN : Presque menacé

    Panorama (1)

  • Éducation

    Banque d'activités (3)

    Y a-il des requins dans le Saint-Laurent?

    Présenter un exposé multimédia pour expliquer la présence ou non des requins dans le Saint-Laurent.

    Un fleuve en quête de reconnaissance

    À partir de l’information acquise sur la situation du fleuve Saint-Laurent, les jeunes préparent des arguments en vue de la rédaction d’un document visant à faire reconnaître le fleuve comme patrimoine national. Campant le rôle de divers protagonistes, ils présentent leurs propositions en vue de la préparation d’une rencontre nationale sur le Saint-Laurent visant à reconnaître le fleuve comme patrimoine national.

    Le métier d'aquariste

    Découvrir un nouveau métier

    Classes participantes (58)

    Projets Mission dans ton école (51)

    Le fleuve Saint-Laurent

    Nous ferons un projet sur le fleuve Saint-Laurent durant le mois d’avril, j’ai très hâte de le commencer avec eux. Le projet n’est pas complètement monté et je voulais avoir quelques idées pour leur parler de l’importance du fleuve Saint-Laurent et pourquoi il est si précieux.

    Projet Fleuve Saint-Laurent

    Les élèves de 6e année ont peint une grande toile représentant le fleuve Saint-Laurent. De plus, ils doivent effectuer une recherche à propos de certaines particularités du fleuve (les requins, les baleines, l’île aux Basque, l’archipel de Mingan, la voie maritime etc). Leur travail est fait sous forme de petites fiches “saviez-vous que?” qui seront apposées sur la murale. Finalement, les élèves présenteront le résultat de leur travail aux élèves de 5e année de la classe ainsi qu’à un groupe du 1er cycle avec lequel nous avons l’habitude de travailler.

    Le Sedna IV sur le fleuve Saint-Laurent

    Intéressée particulièrement par la venue du Sedna IV dans le fleuve Saint-Laurent, notre classe a exploré le site Internet de la mission et a échangé en direct avec la communicatrice scientifique sur le bateau.

    Le Sedna IV sur le fleuve Saint-Laurent

    Intéressée particulièrement par la venue du Sedna IV dans le fleuve Saint-Laurent, notre classe a exploré le site Internet de la mission et s’apprête à échanger en direct avec la communicatrice scientifique sur le bateau.

    Le Sedna IV sur le fleuve Saint-Laurent

    Intéressée particulièrement par la venue du Sedna IV dans le fleuve Saint-Laurent, notre classe a exploré le site Internet de la mission et s’apprête à échanger en direct avec la communicatrice scientifique sur le bateau.

    Projets Adoptez une espèce menacée (6)

    Sauvons un béluga!

    Sauvons le béluga

    Il est important pour nous que votre expédition planétaire nous fasse prendre conscience de la nécessité d’agir localement, près de nous. Lors de discussions, nous avons conclu que l’espèce menacée devait l’être à cause de la pollution et vivre dans le fleuve Saint-Laurent pour que notre implication puisse être en lien avec notre milieu. Montréal est une ville polluée et entourée par le fleuve Saint-Laurent, notre choix doit donc être conséquent. En adoptant le béluga, nous nous engageons dans des actions concrètes pour remplir nos défis et ainsi atteindre l’objectif demandé.

    Sauvons les bélugas!

    Notre école est située à Montréal tout près du fleuve Saint-Laurent. Les trois classes de quatrième année ont choisi de poser des gestes pour aider les bélugas.

    Nous avons discuté des différents moyens possibles et chaque classe est venue à un consensus. Puisque les bélugas se trouvent principalement dans l’estuaire du fleuve Saint-Laurent, mes élèves en 401 ont décidé d’aller ramasser les déchets qui se trouvent sur les rives du Saint-Laurent. Nous avons vécu une expérience très enrichissante lors de cette journée, car les enfants se sont rendus compte que les gens jettent beaucoup de déchets inutilement.

    Également, la classe 402 a décidé de faire des affiches qui forment une murale afin d’informer les élèves de l’école des menacés dont le béluga est victime.

    Finalement, les élève de la classe 403 ont écrit un discours sur les différentes raisons de la disparition du bélugas et des gestes que nous pourrions poser pour les aider. Ce message a été diffusé à travers l’école par le biais de l’intercom.

    Maintenant que nous avons fait nos trois gestes pour aider les bélugas, nous sommes très fières de nous et contents d’avoir pu vivre cette expérience!

    Une cour à nettoyer, une planète à protéger

    Dès septembre, nous avons formé une escouade de l’environnement pour ramasser les détritus de façon régulière dans la cour de l’école. Quelques élèves ont ensuite formé des équipes pour rencontrer les autres classes afin de leur montrer le type de déchets ramassés afin de les sensibiliser à poser des actions pour garder notre cour propre.

    À suivre, un projet à deux volets : une campagne de sensibilisation avec affiches et capsules-vidéo diffusées au printemps dans la communauté et un événement pour souligner le Jour de la Terre avec la création d’une murale collective, composée d’objets récupérés, impliquant tous les membres de l’école. À la fin de la journée, au dévoilement de la murale achevée, mes 18 élèves présenteront une chorégraphie chantée ayant pour thème le bonheur de la planète.

    Au mois de mai, et durant l’été, les affiches et la murale seront exposées à plusieurs endroits et lors de différents événements dans la communauté de Saint-Pascal.

    Des actions durables

    Notre école a comme thème de l’année «Sois le héros de ta réussite» et chaque classe a choisi un héros. Notre groupe a opté pour Jean Lemire. Ainsi, nous suivons son équipe depuis le début de l’année. Notre projet consiste en la mise en place de plusieurs actions concrètes afin d’améliorer notre environnement et d’agir sur notre communauté.

    Une cour à nettoyer, la planète à protéger

    Dès septembre, nous avons formé une escouade de l’environnement pour ramasser les détritus de façon régulière dans la cour de l’école. Quelques élèves ont ensuite formé des équipes pour rencontrer les autres classes afin de leur montrer le type de déchets ramassés afin de les sensibiliser à poser des actions pour garder notre cour propre.

    À suivre, un projet à deux volets : une campagne de sensibilisation avec affiches et capsules-vidéos diffusées au printemps dans la communauté et un événement pour souligner le Jour de la Terre avec la création d’une murale collective, composée d’objets récupérés, impliquant tous les membres de l’école. À la fin de la journée, au dévoilement de la murale achevée, mes 18 élèves présenteront une chorégraphie chantée ayant pour thème le bonheur de la planète.
    Au mois de mai, et durant l’été, les affiches et la murale seront exposées à plusieurs endroits et lors de différents événements dans la communauté de Saint-Pascal.